DATE

Le 8 avril 2022
De 9h30 à 16h

LIEU

Hôtel Travelodge Québec
3125, boulevard Hochelaga, Québec (QC) G1W 2P9

TARIF

275 $ plus taxes
(13,75 $ TPS + 27,43 $ TVQ = 316,18 $)

MODALITÉS D'ANNULATION

Toute demande d’annulation d’une inscription doit être faite par courriel à info@accq.qc.ca ou par téléphone au 418-877-1500, poste 206 au plus tard 5 jours ouvrables avant la date de la formation pour un remboursement des frais d’inscription.

Dans le cas de non-respect du délai de 5 jours ouvrables, aucun remboursement ne sera effectué. Le fait de ne pas participer à la session de formation sans avoir annulé son inscription au préalable ne libère en aucune façon le participant de l’obligation d’acquitter les frais exigibles.

Si c’est possible, la substitution à une session par un autre participant est acceptée en avisant l'Association par écrit ou par téléphone avant la tenue de la session de formation.

Nous nous réservons le droit d’annuler la session de formation advenant un nombre insuffisant d’inscriptions. Les personnes inscrites seront alors remboursées, le cas échéant.

MAXIMUM DE 25 PARTICIPANTS

Formation présentée par l'ACCQ
en collaboration avec l'AQCS, l'AGESSS et l'Alliance des cadres de l’État

PROGRAMME

THÉMATIQUE

L’exercice normal du droit de gérance n’est pas limité ni restreint par les obligations de l’employeur en matière de harcèlement psychologique. Quelle est la distinction entre l’exercice normal du droit de gérance et l’abus d’autorité? Des exemples pratiques seront apportés pour permettre de bien comprendre les limites inhérentes au droit de gérance : l’allocation des ressources, la supervision du personnel, la gestion de la ponctualité, l’absentéisme, la discipline, les changements dans l’organisation du travail ou dans les conditions de travail, la formation des gestionnaires et la présence de politiques objectives et claires.

Comment favoriser la mise en œuvre de la politique de prévention du harcèlement psychologique de l’institution? Quels sont les avantages à tirer d’une telle politique dans la gestion courante des ressources humaines? Que faire si l’on est victime de harcèlement psychologique? Si l’on est visé par une plainte? Voilà autant de questions qui seront abordées par notre experte invitée et qui permettront peut-être aux gestionnaires d’éviter certains pièges!  Car, nul doute, au regard de la hausse des plaintes en matière de harcèlement psychologique… il vaut mieux s’outiller!

OBJECTIFS

  • Bien comprendre les limites inhérentes au droit de gérance.
  • Favoriser la mise en œuvre de la politique de prévention du harcèlement psychologique de l’institution.
  • S’outiller advenant que nous ayons à déposer une plainte de harcèlement psychologique comme victime ou encore à y faire face comme mis-en-cause.

CONFÉRENCIÈRE

Me Johanne Drolet est membre du Barreau du Québec depuis 1987. Elle a été associée senior et depuis janvier 2020, agit à titre d’avocate-conseil du cabinet Melançon, Marceau, Grenier, Cohen qui représente les organisations syndicales, les associations ainsi que les travailleurs.

Me Drolet dessert surtout la clientèle de la région de Québec. Elle cumule plusieurs années d’expérience notamment en droit du travail, en droit administratif ainsi que dans le domaine des commissions d’enquête. Elle possède une solide expertise quant aux droits de la personne ainsi qu’en matière d’équité salariale et de harcèlement psychologique. Elle plaide régulièrement en arbitrage de griefs, devant les Cours supérieure et d’appel ainsi que devant divers tribunaux administratifs.

Me Drolet est auteure de nombreuses publications et agit régulièrement comme conférencière, notamment auprès du Barreau du Québec, de l’Association du Barreau canadien, du Centre de formation patronale-syndicale ainsi que de plusieurs organisations syndicales. De 2012 à 2014, Me Drolet a été présidente de l’Association canadienne des avocats du mouvement syndical (ACAMS-CALL) et demeure membre du conseil d’administration de l’organisation.